Back to Top

Hiérarchie

Les Elfes sont sous la bienveillance d’Asterios, le tétrarque. Il est épaulé par un conseil formé des elfes les plus sages.

 

Religion

Les elfes vouent leur culte à Eva, déesse de l’eau et des arts. Même si ils furent créés par Shilen, les elfes n’ont pu suivre leur créatrice dont les actions étaient contraires à leurs valeurs. Leur culte se base sur le respect des leurs et l’entre-aide. Suite aux guerres ayant opposé les elfes aux orcs, elfes sombres et aux humains, le culte se centralise sur la réunification des elfes. Les rassembler pour mieux les protéger.

 

Cité

Galadh, cité flottante située à côté de l’arbre mère.

 

Culture

Les elfes sont de nature altruiste, ils préfèrent donner que recevoir. Généralement calmes et posé, ils n’aiment pas la précipitation. Ils sont prompts au pardon mais n’oublient jamais les blessures du passé. Les elfes naissent de l’arbre mère, qui est leur plus grand trésor. Ils ont développé de grande capacité dans le maniement de l’arc et de la magie de l’eau.

 

Relations

  • Humains : Les elfes n’oublieront jamais la trahison des humains mais savent néanmoins que ce peuple est disparate et que certains d’entre eux partagent certaines valeurs avec eux.
  • Elfes sombres : grande animosité envers leurs « frères et sœurs » qui ont trahi leur déesse
  • Orques : Tout les oppose, le feu contre l’eau
  • Nains : Leur relation est assez neutre

g

Hiérarchie

Accompagné de ses centurions, Kakai est le maitre des flammes et représente Pa’agrio. Sa parole n’est jamais remise en question. Les orques s’organisent en tribus généralement menées par leur membre le plus fort et le plus charismatique.

 

Religion

Pa’agrio est leur créateur. Les orques le vénèrent et mourir pour lui représente autant que le plus énorme tas d’or pour un humain. Outre le dieu du feu, les orques prient de nombreuses divinités secondaires, les esprits. Les esprits sont la représentation de Pa’agrio dans la nature, souvent représentés par des totems au sein des tribus. Afin de pouvoir profiter de la puissance des esprits, les orques doivent apprendre à communiquer avec eux. Ils sont les seul créatures dont le physique permet de survivre à cet apprentissage.

 

Cité

Talaan, cité du feu. Elle est située au Nord-Ouest d’Elmoreden.

 

Culture

Les orques sont un peuple forgé pour la guerre, tout ce qui n’est pas orque est inférieurs et ne méritent aucun intérêt. Tout leur apprentissage est basé sur des épreuves physiques et spirituelles qui ne laissent pas de place aux faibles. Pour les orques, seuls les orques sont importants, le reste est négligeable. Sous leur air rustre et primaire se cache néanmoins une intelligence armée de courage et d’honneur. Les orques sont savent également savourer un festin bien arrosé après la bataille.

 

Relations

  • Humains : Ils sont tous différents, les orques sont mitigés à leur égard. Mais garde une certaine rancune vis-à-vis de la grande guerre.
  • Elfes : Le feu s’oppose à l’eau, les orques n’ont pas de raison de ne pas tuer les elfes
  • Elfes sombres : Les orques se méfient de la nature perfide des sombres qui ne correspond pas à leurs valeurs basées sur l’honneur.
  • Nains : Peuples du nord tout deux enclin à festoyer, ils se battent rarement.

m

Hiérarchie

Mitraell est seul à décider tant politiquement que religieusement, bien qu’il semble être secondé par la noble Lalyntra de la Grande Maison C’rintri Ilharess. Il est le souverain absolu du peuple sombre. Autrefois issu du conseil des elfes, désigné comme tétrarque par l’arbre mère, il est aujourd’hui confiné dans le temple de Shilen.

 

Religion

Elle a une place très importante dans la vie des elfes sombres. Shilen est leur mère à tous et su leur montrer par le passé qu’elle les protège. Nul ne peut insulter leur déesse sans attirer la rage de ses enfants. Il s’agit d’écouter la Valsharess aveuglément et de laisser le chaos gouverner l’âme.

 

Cité

Jatha’la rah, située au nord des terres elfiques.

 

Culture

Les elfes sombres vivent en outreterre dans la cité Jatha’la rah et supportent mal la lumière du jour. Ils sont réputés pour leur cruauté et se plaisent à être en conflit permanent avec les autres races quand il ne s’agit pas d’eux même. Un sombre ira toujours défendre ses frères et sœurs contre un ennemis commun, mais n’hésitera pas à tuer son prochain si il le juge nécessaire, spécialement si cela lui permet une ascension sociale plus rapide, bien que cela soit puni de mort…enfin, si cela se sait. Il n’y a pas de sexe fort, les femmes et les hommes peuvent occuper les mêmes places dans l’organisation de ce peuple. Fourbe et agile, ce peuple inspire la crainte lorsque la nuit tombe.

 

Relations

  • Humains : la puissance des humains inquiète les elfes sombres qui s’en méfient.
  • Elfes : Leur guerre ne finira sans doute jamais.
  • Orques : Les orques répugnent les elfes sombres, tant par leur odeur que par leur culture. Il semble cependant, qu’ils aient des ennemis communs…
  • Nains : Les sombres n’ont pas d’animosité envers les nains, de plus ils peuvent leurs être utiles.

m

Hiérarchie

L’empire humain est vaste, leur grand nombre leur à permit de conquérir de nombreuses cités de par le monde.  L’impératrice Anna gouverne actuellement l’empire. Elle est représentée par l’armée du Dragon Blanc dans chacune des villes conquises durant ces dernières années.

 

Religion

L’empire n’a qu’une déesse, Einhasad. Personne n’oserait prôner le contraire. L’église clame que c’est la déesse de la création qui créa les humains et non Gran Kain. Il existe pourtant des adorateurs de Gran Kain disséminés un peu partout en Elmoreden, mais ces dernier sont généralement persécuté et doivent faire preuve d’une grande prudence lors de leurs déplacements en ville. Les humains ont déjà menés bien des croisades toutes aussi destructrices les unes que les autres au nom de leur déesse. Il existe aussi des groupuscules priant d’autres dieux. Eva est adorée par beaucoup d’artistes et Pa’agrio a quelques adorateurs dans les armées. Chaque dieu a droit à sa part d’humains.

 

Cité

Aden, cité flamboyante.

 

Culture

La nature humaine est généralement égocentrique et cupide. Chacun fera ce qu’il peut pour s’en sortir avant d’aider les autres. Mais si cela peut être considéré comme une généralité, le peuple humain surprendra toujours par sa diversité et les autres races répondront souvent « je ne sais pas, ça dépend » quand on leur demandera de décrire la race humaine. Il a aussi été remarqué au fur et à mesure des années, que la principale qualité de l’homme est sa vitesse d’adaptation et sa rapidité d’apprentissage.

 

Relations

  • Elfes sombres : L’empire n’aime pas trop les adorateurs de Shilen la déchue.
  • Elfes : Un allié de longue date, beaucoup d’elfes vivent en territoires humains.
  • Orques : La rancune des orques envers les humains rend les relations parfois difficiles mais la tolérance est de mise.
  • Nains : Les relations commerciales avec les nains sont bonnes.

m

Hiérarchie

Les nains sont divisés en maisons en fonction de leurs activités (commerce,  récolte, fabrication, …). On dénombre à ce jour 6 maisons, chacune menée par un chef :

Lockirin chef de la maison de la Porte d’Acier.
Arin chef de la maison de l’Enclume Noire.
Filaur chef de la maison du Pilier Gris.
Spiron chef de la maison de la Roue Dorée.
Keef chef de la maison de la Clé de Bronze.

Leur communauté s’organise en villages, rassemblant des membres de chaque maison, nécessaire pour la prospérité.

 

Religion

Les nains sont peu pratiquants, mais ont néanmoins un respect profond pour leur déesse, Marph. C’est d’elle qu’ils tirent leurs capacités à forger des armes magiques. Leur croyance est dans leur cœur, pas sur leurs lèvres. D’une manière générale, ils sont partisans d’un certain équilibre de la nature.

 

Cité

Ekrund, village où siège le conseil nain.

 

Culture

Tout est prétexte pour célébrer quelques choses. Les nains aiment la bonne ambiance et la fête et sont très unis bien qu’il est difficile d’obtenir leur amitié si l’on est pas un nain. Ces célébrations systématiquement accompagnées de récits farfelus et improbables qui ont pourtant toujours leurs parts de vérités. Les nains sont également très protecteurs de leurs connaissances et tout est bon pour faire fortune. Toute fuite de leur savoir est considérée comme un blasphème par le conseil et le peuple nain. Leur présence lors des grandes batailles à souvent joué un rôle décisif. Leur ingéniosité et leurs machines sont un atout de taille, de grande qualité et d’une perfection inégalable par les autres races. Les nains pratiquants la magie sont très rares.

 

Relations

  • Humains : les nains se méfient de la parole des humains. Mais ils restent des clients potentiels.
  • Elfes : relations distantes et commerciales, les nains les considèrent comme généreux.
  • Elfes sombres : Encore moins fiables que les humains.
  • Orques : Ils partagent leur sens de l’honneur et du festin, l’entente est généralement bonne.

m